Home sweet home

Smiley moving family - couple with a kidAprès 6 mois de cache-cache sur la toile, après 170 m2 emballé en carton et un jeu de Tetris pour tout remettre dans 90 m2, après 994 km parcourus…nous voilà enfin réellement installés !

C’est à dire avec le sentiment d’être chez nous et de se dire en rentrant Home sweet home !

Le sujet de cet article n’est pas de vous filer de bons conseils sur bien réussir son déménagement et autres trucs et astuces . L’idée est plutôt de vous parler de ce grand changement avec un grand C pour bébé, comprendre ce qui se passe pour lui et comment y faire face.

Pour nous, l’avant déménagement s’est très bien passé, malgré les pièces qui se vidaient et les cartons qui se remplissaient, Mila n’a pas montré de signes d’inquiétude ou autre.

Le coup de massue s’est passé post déménagement de manière assez significative…refus de s’endormir le soir, debout dans son lit les larmes qui coulent en cascade et des pleurs qui vous tordent les boyaux et aussi des pleurs dès que Papa ou Maman quittait la pièce, maison voir même juste son champ de vision.

Je vous rassure cette crise n’a pas duré plus de 15 jours et tout est revenu à la normale.

Pour bien gérer cette étape et ce chamboulement nous avons mis en place quelques petits trucs piochés par ci par là sur les conseils d’amis, pédiatre et celui qu’il ne faut jamais consulter sous peine d’être encore plus inquiet…internet !

Alors tout d’abord, il est important de comprendre qu’un enfant est extrêmement routinier, il a ses petites habitudes et repères précis pour se rassurer.

Autant se dire qu’un déménagement c’est comme faire un reset et c’est une cause de stress et d’insécurité pour notre bout de chou

Astuces de Maman poule

#1 Faites lui une visite guidée de son nouveau chez lui en prenant le temps de lui montrer chaque pièce et en le laissant découvrir par lui même .

#2 Aménager sa chambre dès la première nuit en essayant de configurer la pièce à l’identique de sa précédente chambre.

Installer ces petits bibelots, veilleuse, cadres…et autres petits repères visuels.

#3 Le coucher, si bébé pleure…laissez le pleurer quelques minutes puis installez vous sur un fauteuil près de son lit, parlez lui doucement en le rassurant et en lui disant de s’allonger et de prendre son doudou, nin nin…que vous êtes là et qu’il peut s’endormir sans crainte . Surtout ne le prenez pas dans vos bras, pourquoi ? Parce que la séparation sera encore plus difficile pour lui lorsque vous le remettrez au lit.

C’est un moment très difficile pour nos petits cœurs tout tendres de parents poules et pourtant vous devez résister et être forts !

Vous verrez après un quart d’heure et beaucoup de pleuuuuuuurs, bébé finira par être rassuré et emporté par la fatigue, s’endormira.

Chaque jour, reculez votre fauteuil jusqu’à simplement rester dans l’embrasure de la porte.

#4 Mettez en place la routine quotidienne, heure du levé, repas, balade dans le parc…tout ce qui rassure bébé et rend son nouvel environnement familier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *